Liste de lecture. Nouvelles du monde

Il n’y a pas grand chose qui rapproche l’Argentine des terres hawaïennes… Sauf le sens de la nouvelle, portée ici par deux femmes à la plume acérée.

Liste de lecture. Nouvelles du monde

Date
23/9/2022
Lecture
Partage
Tags
No items found.

Il n’y a pas grand chose qui rapproche l’Argentine des terres hawaïennes… Sauf peut-être le sens de la nouvelle, portée ici par deux femmes aux univers très différents mais à la plume acérée. 

39 bonnes raisons de transformer des obsèques hawaïennes en beuverie. Kristina Kahakauwila. Traduction de l’anglais (Hawai’i) par Mireille Vignol . Si comme beaucoup, vous associez Hawaii à l’eau bleu et des décors paradisiaques, il y a de fortes chances que ce recueil de six nouvelles vous amène à considérer la réalité autrement. Bien sûr, ici, il y a la nature, le surf, la chaleur, le soleil. Mais il y a bien plus dans ces textes à la construction singulière et au ton apparemment désinvolte qui se pose comme un vernis sur une réalité complexe, souvent brutale, et bien éloignée de l’imagerie de carte postale. Il y a la réalité d’une île trop souvent limitée à son apparence paradisiaque, où les non-dits et tensions familiales deviennent des bombes à retardement, où la violence est tapie. Avec ce premier recueil composé d’univers très différents, l’autrice originaire d’Hawaii pose un regard sans compromis sur une société en pleine mutation, tiraillée entre modernité et traditions. Editions Au Vent des Iles

L’obscurité est un lieu. Adriadna Castellarnau. Traduction de l’espagnol par Guillaume Contré. Ariadna Castellarnau entre dans le récit comme d’autres donneraient un coup de pied dans la porte : de manière brute et implacable. Dès les premières lignes de ses textes, durement réalistes ou teintés d’étrangeté fantastiques, elle nous jette dans une situation en train de se dérouler, sans s’embarrasser de présentations et de contextualisation. L’univers de chacune de ces huit nouvelles se dévoile au fil des lignes, parfois grinçantes, parfois touchantes, souvent comme prêtes à basculer. Chaque texte est un monde à part entière, relié aux autres par ce sens de la description tout en économie de mots, par cette manière d’éclairer à la torche les recoins de l’esprit humain. Tout en clair-obscur, ce recueil aux angles décalés est un véritable bijou d’écriture et de construction, le genre de nouvelles que l’on aimerait découvrir plus souvent. Editions de l’Ogre

Articles récents

[INTERVIEW] Denis Infante : "Ce que je voulais, c’était décrire un monde à hauteur d’animal"

Il y a des livres, comme ça, auxquels on ne s’attend pas. Où, dès les premières lignes, l’on sait qu’il y aura un avant et un après dans notre paysage de lecture. « Rousse ou les beaux habitants de l’univers » en fait partie. Échange avec Denis Infante, l’auteur derrière les aventures de cette renarde mystique et courageuse. 

[INTERVIEW] Éditions Black-Out

Rencontre avec Fabrice Garcia-Carpintero, fondateur des éditions Black-Out

[INTERVIEW] Julien Bucci & le SVP : "La poésie fait corps, pleinement, et nous relie"

SVP n’est pas ici l’acronyme de « S’il vous plaît », mais d’une initiative poétique dont la portée dépasse les mots : le Serveur Vocal Poétique.